SANTE & PERFORMANCE : intérêts du Régime Seignalet (sans lait, sans gluten)

Les régimes (ndlr : mode d’alimentation et non perte de poids) sans lait et sans gluten, prennent de plus en plus d’ampleur, au même titre que le régime : Paléo, Méditerranéen, Cétogène… Mais quel est l’intérêt du régime Seignalet, dont la base est : sans produits laitiers et sans gluten!

Dans cet article, nous verrons :

  • les effets de la consommation d’aliment à base de lait et de gluten,
  • les raisons qui peuvent pousser à éliminer ses aliments de notre alimentation,
  • l’intérêt qu’il peut y avoir à adopter le régime Seignalet.

 

Produits laitiers et gluten : quels effets?

Les produits céréaliers et laitiers… « des sensations pures », « nos amis pour la vie », « n’oublions pas le plaisir », « gardez la ligne », « céréales riche en fibre » etc… Ces aliments ne manquent pas d’arguments publicitaires! Voyons alors de plus près, leurs effets sur l’organisme :

  • Produits laitiers :

La lactase, ça vous parle? C’est une enzyme produite dans l’intestin qui permet de digérer la molécule du lait, le lactose, en la transformant en glucose et galactose. Cette enzyme est très active de la naissance jusqu’au sevrage (environ 4 à 5 ans). Puis son activité diminue pour devenir presque inexistante à l’âge adulte. D’où les problèmes de digestion occasionnés chez certaines personnes. Pour les adultes les plus « chanceux », l’activité enzymatique de la lactase sera de 5% à 10%, ce qui permettra de limiter un peu les soucis d’absorption.

  • Gluten :

Le gluten est une « protéine » du blé, plus précisément du grain. Pour information, vous pouvez voir son effet en mettant une mie de pain à tremper toute une nuit dans un verre. Le résultat est le même que dans votre estomac, la mie va être « visqueuse » et collante. C’est d’ailleurs ce qui est recherché dans les préparations culinaires, afin d’assurer le maintien d’une pâte par exemple. Le soucis, c’est justement cette réaction qui va entraîner les fameux problèmes de digestion. En créant une sorte de réaction auto-immune, dans le sens où le corps va s’attaquer lui-même, ce qui va provoquer une réaction inflammatoire. Par conséquent, cela va entraîner la destruction des villosités intestinales charger d’assimiler les nutriments.

 

Produits laitiers et gluten : pourquoi limiter leurs consommations?

Vous avez pu constater que ces aliments peuvent poser relativement problème, quand on a pas l’organisme adéquate. Et même si l’on a l’organisme pour supporter cela, vous pourrez constater que cela peut poser soucis…

Pour commencer, avez-vous déjà entendu parlé des antinutriments? Ce sont des substances, contenues dans certains aliments, et qui vont altérer l’assimilation voire même bloquer l’absorption des autres nutriments. Du coup, vous vous doutez bien que si je vous en parle, le gluten et les produits laitiers en font parties!

L’inconvénients des aliments possédant des antinutriments, c’est qu’ils vont augmenter la perméabilité intestinale. Normalement, le système digestif est prévu pour assimiler les différents nutriments qui sont consommés et rejetés ce qui doit l’être. A cause des antinutriments, cette activité d’assimilation et de filtration va être diminuée. A l’image des blousons imperméables poreux qui ne vont pas filtrer 100% de la pluie qui tombe. C’est pareil avec l’estomac, qui va voir son activité de « filtration » diminuée. On appel cela, l’augmentation de la perméabilité intestinale. De ce fait :

  • Les produits laitiers vont/peuvent entraîner : des troubles intestinaux, une congestion du système respiratoire et des réactions cutanées.
  • Le gluten va/peut provoquer: des lésions de l’intestin, des maladies auto-immunes et des troubles mentaux.

Bien entendu, ce genre de symptôme n’arrive qu’avec une (sur)consommation de ces aliments au quotidien, sur le long terme, avec un intestin ne fonctionnant pas de façon optimale, ou par maladie héréditaire ou autres.

De plus, je vous parlait il y a quelques temps de l’intérêt d’un bon apport en micronutriment mais aussi, de l’index glycémique. Pour rappel, l’index glycémique est une référence pour éviter les aliments « stock graisse ». C’est à dire des aliments qui apportent énormément de calories, souvent avec peu (voire pas) de micronutriment, et qui vont déclencher la sécrétion de l’insuline pour stocker l’excès de glucide en la transformant en graisse.

Du coup, la plupart des aliments contenant du gluten, font partie de la tête de liste des aliments à index glycémique haut. Parmi eux, on retrouve :

  • Les corn-flakes (ndlr : céréales raffinés) du « petit-déjeûner ».
  • La farine de blé blanche, que l’on utilise traditionnellement pour la cuisine.
  • Le pain, la baguette.
  • Les barres de céréales.
  • Les biscuits et biscottes.
  • Les pâtes.
  • Les viennoiseries.

De plus, pour préparer ces aliments à base de farine et donc de gluten, on utilise très souvent… du lait! Une association plus qu’explosive pour les intestins.

Concernant le calcium, le nutriment tellement vanté par l’industrie laitière, sachant que quasiment une dizaine de produits végétaux en contiennent plus et sont plus assimilables. Bref, saviez-vous que l’excès de calcium dans le corps était plus que nocif? En effet, quand le calcium est sur-présent dans l’organisme, il lui faut une zone de stockage autre que les os. Sauf que ces zones ne sont pas forcément adaptées… :

  • Seins, micro-calcification : risque de cancer du sein
  • Prostate : Risque de cancer de la prostate
  • Articulations : arthrose
  • Reins : risque de calcul rénaux…

Je vous invite à regarder une partie de la conférence du professeur Henri JOYEUX pour plus d’informations : Lait, santé et propagande.

Et pour finir sur cette partie et les produits laitiers, il y a un de ces aliments qu’il faut absolument consommer avec précaution, c’est le fromage! De temps en temps, je fais référence à l’indice PRAL qui permet d’évaluer le pouvoir acidifiant ou alcalinisant d’un aliment. De nos jours, les populations occidentales ont une alimentation très acides, ce qui justifie TOUTES les maladies chroniques actuelles. Et parmi les produits en tête de liste des aliments acidifiants, on retrouve le fromage! Le risque d’une acidose à terme, c’est une « déminéralisation » du corps qui entraînera une perte de solidité des os. Donc le fromage, est à consommer avec modération.

 

Produits laitiers et gluten : intérêt du régime Seignalet

Vous avez pu constater qu’il n’était pas forcément « sain » de consommer des produits laitiers et à base de gluten au quotidien. Pour preuve, je vous incite à lire cet article tiré du livre : Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet. Bien entendu, et si vous n’avez pas de problème de santé vis-à-vis du lait et du gluten, vous pouvez tout à fait en consommer de temps à autre.

Pour les plus curieux, tentez ne serait-ce qu’un mois ce type d’alimentation… Vous verrez le résultat sur le plan santé et énergie! Vous serez moins sujet aux maladies passagères (rhume, grippe, etc…), et vous récupérerez de l’énergie car votre digestion sera améliorée. Du coup, vous optimiserez l’assimilation des nutriments. En terme de performance, ce sera pareil. Vous savez que la performance s’appuie sur une santé de fer. Il faudra donc privilégier une alimentation à la hauteur de vos attentes… Mais ce type de régime remet pas mal en cause les recommandations du PNNS. Du coup, qu’en est-il des recommandations nutritionnelles du Plan National Nutrition Santé?

En Juin 2013, Thierry SOUCCAR, célèbre écrivain et surtout scientifique indépendant, mettait en lumière certaines zones d’ombres… Il est d’ailleurs à l’origine du livre : Lait, mensonges et propagande; qui a été sujet à de vive critique de la part des lobbys industriels. En effet, dans les années 2000, des chercheurs anglais avaient déjà découvert et mis en avant, les effets des produits laitiers sur l’organisme. Malgré cela, le PNNS avait lancé son plan nutrition santé, dont les fameux : 3 produits laitiers par jour. Sans compter, les produits céréaliers (souvent à base de gluten) à chaque repas…

Alors pourquoi avoir lancé des recommandations, alors que certains effets de ces produits ont été pourtant mis en évidence à cette période? Vous trouverez la réponse à cette question dans cette conférence : L’ostéoporose, un mythe?

 

Produits laitiers et gluten : conclusion

Il n’est pas simple de tirer le vrai du faux, dans toutes les informations transmises par les journalistes. De plus, la plupart des études reprises par les médias sont sponsorisées par les lobbys de l’industrie laitière et céréalière. Il faut donc être vigilant! De plus, une loi a été faite pour éviter ces fameux conflits d’intérêts dans le domaine public, dont le concept est d’annoncer avant tout débat ou reportage, si la personne concernée est en lien avec le sujet. Dans notre cas, cela revient à annoncer si la personne interviewé est en lien avec l’industrie laitière et céréalière. Malgré cette loi, cela n’est pas respecté!

J’en profite aussi pour faire un point sur les fameux rayons « gluten free – sans gluten » qui fleurissent dans les magasins… Remplacez le gluten par de la farine de maïs ou de riz par exemple, c’est bien! Mais en rajoutant de la maltodextrine (équivalent du sucre blanc en plus puissant), des édulcorants et autres produits chimiques pour stabiliser les aliments, ce n’est pas terrible! A ce tarif là, économisez votre argent et mettez-le dans une machine à pain ou autres outils de cuisine, pour faire vous même vos aliments dans ce cas là! Car niveau santé… C’est limite sinon!

De ce fait, où s’informer pour avoir des informations de qualité et sans conflit d’intérêt? Pour ça, allez du côté des scientifiques indépendants, voir leurs recherchent et leurs études. Vous êtes sûr de ne pas y voir un conflit d’intérêt, ou des pseudo-étude financées par les marques leaders, et donc d’y voir un réel résultat.

J’espère sincèrement que cet article vous aura apporté des éléments de réponse, et vous aura poussé à la réflexion sur votre alimentation. Peut-être que cela vous aidera à rechercher et à adopter une alimentation saine et faite pour vous! Bien entendu, il est tout à fait possible de se faire plaisir avec des aliments « non-sain », une à deux fois dans la semaine quand même…

Benjamin DANIAUD – préparateur physique & coach sportif

Donnez votre avis sur cet article

sans lactose - sans gluten

Je vous propose des prestations de coaching sportif / préparation physique individualisées, ainsi que des séances collectives et un suivi à distance. Tout cela pour booster vos performances et/ou votre capital forme, et cela à vôtre convenance. N’hésitez pas à me contacter pour démarrer!